Listen ad-free

Palisson raccroche : "C'est à la fois un soulagement et une déchirure"

Poulain Raffûte

06-06-2023 • 32 mins

"Alexis, je t'avoue que quand j'ai lu que tu prenais ta retraite, j'ai pris un gros coup de vieux dans ma gueule ! Tu es presque la raison principale de l'arrêt de Poulain Raffûte ! Ben oui, je te revois encore en Coupe du monde 2011, à même pas 14 ans, avec ta gueule de jeune premier mettant des crochets fulgurants à tes adversaires avec insouciance ! Il y a toute une génération de mecs qui ont marqué le rugby qui arrête, du coup moi aussi, je n’ai pas envie de faire la saison de trop et je me suis dit : 'Si Alexis arrête, j’arrête'. C'est vrai, quoi, c'est passé tellement vite cette décennie.


Autant Basta, Sergio... tu te dis que les mecs ne peuvent pas aller plus loin. Mais pas toi, Alexis, alors que tu as un an de plus que Mathieu Bastareaud. Tu as été à mes yeux un éternel jeune, et à la difference de moi, tu n'es pas resté un éternel espoir car ta carrière est bien pleine. Bon, tu as commencé à Brive-la-Gaillarde en 2005. Quand j'arrête, c'est peut-être pour ça le coup de vieux ! Après t'as été un peu 'globe-trotter' : Toulon Toulouse, le Lou et Paris, la terre promise avant de terminer ta glorieuse carrière à Colomiers.


Deux coupes d'Europe, un bouclier, 21 sélections avec le XV de France et un Grand Chelem à la clef, ça a de la gueule pour un gamin de Montauban ! 16 ans de carrière, presque la moitié de ta vie et toujours la tronche à la Tom Cruise, ça ne vieillit pas. Bon, j'imagine que les guibolles sont un peu touchées quand même, on ne sort pas indemne d'une telle carrière et on va en parler. Une page se tourne et justement Alexis, j’aimerais que tu nous racontes comment tu as vécu cette soirée du 5 mai. Dernier match d’une grande et belle carrière.

C’était avec ton club de Colomiers contre Massy. Belle victoire et un dernier essai… Raconte-nous tout ça..."


Alexis Palisson, néo-retraité, est l'invité de Raphaël Poulain et Arnaud Beurdeley cette semaine dans "Poulain Raffûte". L'ailier international (21 sélections, 2 essais) parle de son passage à Toulouse, de ses heures de gloire à Toulon, de la Coupe du monde 2011, du regard que son fils porte sur lui, et de son après-carrière, dans ce podcast. Bonne écoute.


Emission concoctée par Raphaël Poulain, raffûteur en chef, et Arnaud Beurdeley, journaliste reporter au Midi-Olympique, et réalisée par Simon Farvacque, journaliste pour Eurosport.


Pour écouter tous les podcasts Poulain Raffûte, c'est ici.





Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.