D.clic : les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique

Docaposte

Chez Docaposte (https://www.docaposte.com), nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance.  Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Ensemble, participons à la construction d’un monde plus simple. 🚨 D.Clic évolue en 2024 et devient Lex.ia (https://podcast.ausha.co/docaposte-lexia), le podcast 100% généré par l'IA Générative et 100% validé par des humains. Venez vous abonner à ce nouveau podcast :  https://podcast.ausha.co/docaposte-lexia read less
TechnologyTechnology

Season 2

[D.clic] La signature électronique
19-01-2023
[D.clic] La signature électronique
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Notre podcast D.clic est de retour pour une 2e saison avec de nouvelles définitions pour ouvrir votre culture au numérique. Pour ce premier épisode de l’année, on vous parle de la signature électronique. De plus en plus d’entreprises la mettent en place pour accélérer leurs échanges et contractualiser à distance. Mais savez-vous vraiment ce qu’est une signature électronique ? Quels critères doivent être respectés pour s’assurer de sa fiabilité ? On vous explique ! Parfois aussi appelée e-signature, signature numérique ou signature en ligne, la signature électronique est adoptée par de plus en plus d’entreprises qui y voient un moyen de faciliter, d’accélérer et d’optimiser la contractualisation commerciale, les commandes, mais aussi les échanges RH, par exemple. Le règlement européen eIDAS, qui s'applique aux services de confiance et aux documents électroniques, définit le cadre légal dans lequel s’inscrit la signature électronique.  La signature électronique est un mécanisme informatique permettant de lier des signataires identifiés à un document et à son approbation. Elle a donc la même finalité que la signature manuscrite. Une signature électronique n’est pas visuelle comme une signature manuscrite mais correspond à une suite de caractères. C’est un procédé fiable et sécurisé dès lors qu’il permet de garantir 3 critères : ·       Premièrement, l’intégrité du document signé, grâce aux calculs d’empreintes numériques pouvant être rejouées pour vérifier si le document a été modifié. Ainsi, la signature électronique permet d’empêcher toute modification indétectable d’un document. ·       Deuxièmement, la non-répudiation, grâce à un processus d’identification électronique identifiant le signataire qui contesterait avoir signé le document. ·       Troisièmement, le lien entre le signataire et l’acte auquel la signature est attachée.   Selon le règlement eIDAS, il existe différents niveaux de sécurité de signature électronique qui sont définis principalement par le degré de vérification de l’identité du signataire : ·       la signature électronique simple qui est aujourd’hui la plus utilisée en entreprise ·       la signature électronique avancée qui comporte notamment des exigences renforcées sur la vérification d’identité ·       et enfin, la signature électronique qualifiée, qui correspond au niveau de sécurité ayant la plus haute valeur juridique ; elle plutôt réservée aux professions règlementées.   Le saviez-vous ?  La signature électronique peut donc concerner tous les secteurs d’activité et permet de signer tout type de documents : commerciaux (contrats clients ou fournisseurs, bons de livraison, appels d’offres…), RH (contrat de travail et avenant, notes de frais…) ou encore administratifs (mandats, bail commercial ou professionnel), etc.   Conforme au règlement européen eIDAS, la gamme de signature électronique de Docaposte permet des parcours numériques complets, simples et sécurisés et permet d'accéder aux 3 niveaux de signature – simple, avancé et qualifié – pour un usage à distance ou en local, selon le risque juridique et/ou métier des documents à signer. Pour en savoir plus sur nos solutions et sur les différents niveaux de signature électronique  : https://www.docaposte.com/solutions/signature-electronique  #Podcast #CultureNumérique  #SignatureElectronique
[D.clic] Les données biométriques
02-02-2023
[D.clic] Les données biométriques
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Aujourd’hui, on vous parle des données biométriques. Elles sont déjà utilisées dans certains cas, par exemple pour voyager grâce au passeport biométrique notamment celui de seconde génération, qui stocke deux empreintes digitales en plus de la photo d'identité sur sa puce électronique intégrée. La biométrie peut ainsi être utilisée dans le cadre la lutte contre la fraude identitaire ; elle s’est imposée comme une technologie pertinente pour identifier et authentifier les personnes. On vous explique ! La biométrie regroupe l’ensemble des techniques informatiques permettant de reconnaître, d’identifier voire d’authentifier automatiquement un individu à partir de ses caractéristiques physiques, biologiques voire comportementales. Les données biométriques sont des données personnelles car elles permettent d’identifier une personne sans équivoque. Elles ont, pour la plupart, la particularité d’être uniques et permanentes. Parmi les données biométriques, on peut citer, par exemple, l’ADN, l’iris ou encore les empreintes digitales. Vous l’aurez compris, les données biométriques sont des caractéristiques physiques ou biologiques uniques à une personne. Les trois technologies biométriques les plus couramment utilisées aujourd’hui sont la reconnaissance des empreintes digitales, la reconnaissance de l’iris et la reconnaissance faciale. Docaposte, référent de la confiance numérique en France, propose à ses clients des parcours de vérification d’identité à distance qui peuvent inclure l’utilisation de données biométriques avec la comparaison faciale automatique, dans un cadre souverain et éthique. Pour en savoir plus : https://www.docaposte.com/solutions/verification-identite-distance  Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic  #Podcast #CultureNumérique  #DonnéesBiométriques #Biométrie
[D.clic] Le développeur web
16-02-2023
[D.clic] Le développeur web
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Aujourd’hui, on vous parle du développeur web.  Travaillant souvent en arrière-plan, les développeurs et développeuses web sont très recherchés par les entreprises, dont la présence sur Internet est devenue incontournable. Le développeur est la cheville ouvrière dans la réalisation des sites et applications en ligne. Ce métier requiert notamment des compétences techniques, mais également une capacité d'adaptation. On vous explique ! Un développeur ou une développeuse web est en charge des fonctionnalités techniques et/ou de la programmation d’un site internet ou d'une application web. Il ou elle produit notamment des lignes de code, rédige et suit un cahier des charges précisant les spécificités techniques à suivre. Un développeur ou une développeuse utilise pour cela des langages informatiques, soit dans le but de concevoir des sites sur mesure, soit pour adapter des solutions techniques existantes. De manière générale, il lui faut posséder une bonne maîtrise des langages et outils de développement, même si certains développeurs se spécialisent sur une technologie, tandis que d’autres deviennent polyvalents. On peut citer, par exemple : · Le développeur Back-end : il est en charge de la conception technique et/ou de la programmation de la partie back-office, c’est-à-dire des éléments « invisibles » pour l’utilisateur mais dont dépend le fonctionnement d’un site ou d’une application. Les principaux langages de programmation qu’il utilise sont : PHP, Java, C#, .Net, Python. · Le développeur Front-end : il est en charge de la conception technique et/ou de la programmation de tout ce qui est visible à l’écran, c’est-à-dire la partie avec laquelle l’utilisateur interagit directement sur un site ou une application. Les principaux langages qu’il utilise sont : HTML, CSS et Javascript. · Le développeur Fullstack : il est compétent dans tous les domaines de développement et participe à la création complète et à la maintenance d’un site ou d’une application. Il travaille sur le « front-end » et le « back-end ». Le développeur ou la développeuse est indispensable à la réussite d’un projet web. En plus de maîtriser plusieurs langages informatiques et les CMS (systèmes de gestion de contenu), il/elle doit aussi se tenir informé.e des dernières évolutions et renouveler régulièrement ses connaissances…   Et pourquoi pas se challenger ? Par exemple, à l’occasion du plus grand concours de code live de France, Master Dev France ! L’événement, organisé par Docaposte, avec le soutien de La Poste et en partenariat avec Le Point, fait son retour pour une 8e édition ! Rendez-vous le 9 mars prochain, à la Porte de Versailles, à Paris, où près de 2 000 développeurs et développeuses sont attendus. À la clé : 30 000 euros de récompenses à se partager !   Pour en savoir plus, et vous inscrire gratuitement à l’événement, rendez-vous sur le site MasterDevFrance.com  Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic  #Podcast #CultureNumérique  #Dev #Développeur
[D.clic] Le métavers
28-02-2023
[D.clic] Le métavers
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Aujourd'hui, on vous parle du métavers ou « metaverse » en anglais. Le terme "métavers", calqué sur le mot anglais "metaverse", apparaît pour la première fois en 1992 dans le roman de science-fiction Snow Crash de l'auteur Neal Stephenson. Ce dernier le décrit comme un monde futuriste basé sur la réalité virtuelle, dans lequel les utilisateurs évoluent sous forme d'avatars. Plus concrètement, le métavers, qu'est-ce que c'est ? On vous explique ! « Métavers » est un mot francisé, adapté du terme anglais « metaverse ». Il s’agit de la contraction du suffixe « méta » et du terme « universe » ou « univers » en français.  « Meta », qui provient du grec signifie : « après, au-delà de » et exprime à la fois la réflexion, le changement, la succession, le fait d'aller au-delà… Le terme « métavers » désigne ainsi un monde virtuel ouvert et persistant dans lequel des personnes interagissent par le biais d’avatars. Le concept du métavers est d’aller au-delà des limites de l’écran et d’offrir une expérience immersive. Parmi ses promesses: effacer la dualité entre le monde numérique et le monde physique. Attendu comme une révolution dans le monde numérique, le métavers rend possible le développement de nouvelles interactions entre les individus, les entreprises et les marques, pour créer de nouveaux impacts sur le comportement et les attentes des usagers finaux.   Alors, le métavers est-il un nouvel eldorado marketing/data ? Cette question vous intéresse ? Vous avez envie d’en savoir plus sur ce sujet ? Ne manquez pas notre table ronde dédiée au métavers à l’occasion du Master Dev France, le 9 mars prochain. Une vingtaine d’autres conférences vous attendent, portées par des expertes et experts du Web3 ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site MasterDevFrance.com  Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic  #Podcast #CultureNumérique #métavers #metaverse
[D.clic] Les NFTs
15-03-2023
[D.clic] Les NFTs
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Aujourd’hui, on vous parle du  Non Fongible Token, communément appelé « NFT ». Il permet d’associer un actif non-fongible  à un jeton numérique. Mais plus concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ?  On vous explique ! Un NFT (Non Fongible Token) permet d’associer un actif non-fongible (par exemple : une image, une vidéo, une musique, ou une œuvre d’art) à un jeton numérique. Détenir ce jeton, c’est être propriétaire de cet actif, dont l’authenticité est garantie par la blockchain. L’adjectif « fongible » est un terme économique et juridique, qui désigne la capacité d’un actif à être échangé contre un autre actif de même valeur.  Un élément « non-fongible » ne peut donc pas être échangé contre quelque chose de valeur égale. On peut estimer sa valeur en argent ,mais on ne peut pas trouver un autre actif du même type, dont la valeur est strictement identique. Un jeton non fongible est souvent présenté comme un titre de propriété, consigné dans un registre numérique public et décentralisé. Pour donner une illustration concrète, un billet de 10€ est fongible car il est échangeable par principe avec un autre billet de même valeur. En revanche, un ticket numéroté pour assister à un spectacle ou à un événement sportif est, lui, non-fongible, car unique : il correspond à un événement qui se tient à une date précise et attribue une place précise à une personne en particulier. Aujourd’hui surtout utilisés dans les domaines de l’art numérique, du jeu ou encore des « collectibles » (càd des NFT de collection), les NFT pourraient demain, trouver d’autres usages dans la vie quotidienne. Le saviez-vous ?  Lors de la 8e édition de MasterDevFrance, le 9 mars dernier, chaque visiteur a pu recevoir un NFT signé de l’artiste Léo Caillard grâce à un partenariat avec Bary, agence spécialisée en Web3.  À l'occasion de la Talent Fair, évènement RH dédié aux développeurs et recruteurs du Web3, qui se tiendra lors de la Paris Blockchain Week du 20 au 24 mars prochain, les visiteurs du Master Dev France peuvent vivre une expérience inédite : la fusion de leur NFT avec celui de la Talent Fair, une première mondiale dans le cadre d’un événement professionnel !  Cette fusion donnera lieu à un NFT unique qui offrira des avantages exclusifs à chaque détenteur.  Pour en savoir plus et venir rencontrer les équipes de Docaposte sur la Talent Fair, rdv sur : www.parisblockchainweek.com  Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic  #Podcast #CultureNumérique #NFT
[D.clic] Les cryptomonnaies
06-04-2023
[D.clic] Les cryptomonnaies
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Aujourd'hui, on vous parle des cryptomonnaies ou crypto-actifs. Bitcoin, Ether, Binance Coin, Litecoin, ces noms vous parlent peut-être ? Il s’agit des crypto-actifs les plus connus du grand public… D’après l’IPSOS, 8% des Français ont déjà investi dans des cryptomonnaies. Mais qu’appelle-ton un crypto-actif ou une cryptomonnaie ? On vous explique ! Une cryptomonnaie, aussi appelée un crypto-actif, est un actif numérique utilisé sur Internet. Il s’agit d’une monnaie décentralisée émise sur la technologie de la blockchain, à travers un registre décentralisé et un protocole informatique crypté. La cryptomonnaie ne repose donc pas sur un tiers de confiance, comme une banque centrale, contrairement aux monnaies fiduciaires (euros, dollars...) qui sont, elles, garanties par les gouvernements. Une cryptomonnaie est créée par une communauté d’internautes, appelés les « miners », à partir d’un algorithme générant des « jetons » (ou « tokens » en anglais), qui sont ensuite alloués à chaque « miner » en récompense de sa participation au fonctionnement du système. Un crypto-actif n’est donc pas considérée sur le plan juridique comme une monnaie à proprement parler puisqu’elle ne dépend d’aucune institution, ne bénéficie d’aucun cours légal et que sa valeur est difficile à évaluer, étant déterminée en fonction de l’offre et de la demande. De même, une cryptomonnaie ne peut pas être épargnée donc ne peut pas constituer une valeur de réserve. Le saviez-vous ?  Après avoir suscité l’engouement, les cryptomonnaies font désormais aussi l’actualité pour leur lot de scandales et de faillites, notamment depuis la chute de la plateforme FTX. Le Bitcoin, principal crypto-actif, a perdu 66% de sa valeur au cours de l’année 2022, engendrant des pertes latentes ou réelles pour la moitié des investisseurs.  Cependant, les crypto-actifs continuent d’attirer de nouveaux utilisateurs et, l’Union européenne s’est emparée du sujet en termes de régulation. Fin 2022, la présidence du Conseil de l'UE et le Parlement européen sont parvenus à un accord provisoire concernant le règlement relatif aux crypto-actifs MiCA, dans le but d’harmoniser les réglementations dans l’UE, et concernant le règlement sur les transferts de fonds TFR, relatif au blanchiment d'argent et au financement du terrorisme. Pour en savoir plus sur les cryptomonnaies, leur cadre réglementaire et les risques : https://www.economie.gouv.fr/particuliers/cryptomonnaies-cryptoactifs  Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic  #Podcast #CultureNumérique #cryptomonnaies
[D.clic] Certificat électronique
26-04-2023
[D.clic] Certificat électronique
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique     Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire.     Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique.     Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique.     Aujourd'hui, on vous parle du certificat électronique. Prestataire de services de confiance, Docaposte dispose d’une autorité de certification et délivre des certificats qualifiés de signature électronique, de cachet électronique et d’authentification de site internet.     Mais qu’est-ce qu’un certificat électronique ?     On vous explique !     Fichier informatique contenant une clé publique, des données d’identification et une signature de l’autorité de certification, le certificat électronique permet d’authentifier son porteur, de signer et de chiffrer des documents et des e-mails, de s’authentifier sur des systèmes distants ou encore de valider l’identité des sites web.  Les certificats numériques reposent tous sur le principe du chiffrement asymétrique avec clé publique et clé privée. Une clé publique, connue de tous, est l’équivalent d’une adresse électronique, tandis qu’une clé privée, seulement connue de son propriétaire, permet d’accéder à l’objet numérique et de le décoder. Ceci garantit que seul le destinataire choisi peut déchiffrer et lire le contenu.  Il existe plusieurs types de certificats électroniques, apportant plus ou moins de garanties, et certifiés selon le référentiel RGS (référentiel général de sécurité qui permet d’instaurer la confiance dans les échanges au sein de l’administration et avec les citoyens) ou le règlement européen eIDAS. Un certificat électronique peut avoir un ou deux usages, à savoir l’authentification, la signature électronique ou les deux.     Le saviez-vous ?      Certinomis, l’autorité de certification de Docaposte, propose des services de délivrance de certificats et de cachets électroniques, mais aussi d’horodatage, qui sont qualifiés au regard du règlement européen eIDAS. La gamme complète de certificats proposés permet de garantir l’authentification, la signature électronique ou la confidentialité des données dans le cadre de vos transactions à distance.     Pour en savoir plus : https://www.docaposte.com/solutions/certificats    Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter !  👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic    #Podcast #CultureNumérique #CertificatElectronique
[D.clic] Cachet électronique
10-05-2023
[D.clic] Cachet électronique
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Aujourd’hui, on vous parle du cachet électronique. Le cachet électronique permet notamment de sceller des documents dématérialisés ; il assure l’authenticité de ces documents, ainsi que l’intégrité des données qu’ils contiennent. On pourrait dire que c’est l’équivalent numérique du tampon d’une entreprise… On vous explique !  Le cachet électronique se caractérise par une signature électronique qui garantit aux entreprises l’authenticité, l’intégrité et l’origine de tout type de fichier numérique. Le cachet électronique apporte ainsi la preuve que les données ou le système n’ont pas été modifiés, notamment grâce à l’horodatage. On peut utiliser le cachet électronique pour signer une quantité importante de documents au nom d’une entreprise (factures, devis, documents de propriétés intellectuelles, notes de frais, rapports financiers, etc.), ainsi que pour apporter une garantie supplémentaire de l’intégrité du document signé. On peut ainsi dire que le cachet électronique est l’équivalent numérique du tampon classique des entreprises : il certifie et protège l’origine et la fiabilité des données et permet de sceller des documents au nom de l’entreprise ou de l’organisation publique qui l’utilise. En effet,  un cachet électronique est toujours utilisé par une personne morale. Le saviez-vous ?  Docaposte, acteur qualifié eIDAS sur l’ensemble de sa gamme de services numériques de confiance, propose à ses clients, qu’il s’agisse d’entreprises ou d’institutions publiques, une gamme complète de services de confiance dont les critères d’éligibilité sont liés au fait d’identifier, d’assurer la transaction et de conserver les données. Parmi ces services on compte la délivrance de cachets électroniques. Pour en savoir plus : https://www.docaposte.com/nos-certifications  Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic  #Podcast #CultureNumérique #CertificatElectronique
[D.clic] Horodatage
24-05-2023
[D.clic] Horodatage
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Aujourd’hui, on vous parle de l’horodatage. Mécanisme permettant de garantir l’intégrité des données, l’horodatage électronique permet d’attester de leur existence à une date et à une heure certaines et de les rendre juridiquement opposables. On vous explique !  L’horodatage correspond à l’enregistrement fiable de la date et de l’heure d’un évènement, d’une information ou d’une donnée. Il joue un rôle important pour garder une trace des échanges, de la création ou de la suppression de données en ligne. Lorsqu’il est délivré par une autorité certifiée, l’horodatage renforce l’opposabilité des documents, des éléments de preuve, des évènements et est souvent utilisé pour assurer l’intégrité d’une signature électroniques, par exemple ; parmi ses autres cas d’usage, on peut aussi citer la certification d’une transaction bancaire ou encore l’apposition d’une date d’émission sur une facture électronique… L’horodatage fait partie des différents services de confiance pour les transactions électroniques, encadrés en Europe par le règlement eIDAS (n° 910/2014). Dans le cadre de processus et d’échanges numériques, l’horodatage présente donc plusieurs garanties : horodater un document numérique revient à s’assurer que celui-ci n’a pas été modifié après la date apposée ; il permet aussi d’assurer le respect de délais légaux le cas échéant et fait foi comme un cachet postal ; enfin, l’horodatage assure la traçabilité des actions réalisées sur un document électronique. Le saviez-vous ? Docaposte dispose d’une autorité de certification qui propose notamment des services d’horodatage, qualifiés au regard du règlement européen eIDAS. Pour en savoir plus : https://www.docaposte.com/solutions/solutions-qualifiees-et-certifiees Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic #Podcast #CultureNumérique #Horodatage
[D.clic] HDS (Hébergeur de Données de Santé)
07-06-2023
[D.clic] HDS (Hébergeur de Données de Santé)
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique     Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire.     Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique.     Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique.     Aujourd’hui, on vous parle de l’hébergement HDS, trois lettres pour : Hébergeur de données de santé.     Selon le Code de la santé publique, les fournisseurs de services hébergeant des données de santé à caractère personnel doivent obtenir une certification HDS.   Cette certification fournit un cadre permettant de renforcer la sécurité et la protection de ces données et de construire un environnement de confiance.      On vous explique !     D’après la loi, est considéré comme hébergeur de données de santé : « Toute personne physique ou morale qui héberge des données de santé à caractère personnel recueillies à l’occasion d’activités de prévention, de diagnostic, de soins ou de suivi médico-social pour le compte de personnes physiques ou morales à l’origine de la production ou du recueil de ces données ou pour le compte du patient lui-même, doit être agréée ou certifiée à cet effet. »     Les données de santé entrent dans la classification des données à caractère personnel dites « sensibles » et leur utilisation est soumise à des obligations supplémentaires. Ces données sont relatives à la santé physique ou mentale, passée, présente ou future, d’une personne physique (y compris la prestation de services de soins de santé) qui révèlent des informations sur l’état de santé de cette personne. Le certificat HDS est délivré pour une durée de 3 ans, par l’organisme certificateur et chaque année, un audit de surveillance est effectué.     Deux périmètres de certificats seront délivrés aux hébergeurs pour deux métiers d’hébergement distincts :     • Un certificat « hébergeur d’infrastructure physique » pour les activités de mise à disposition de locaux d’hébergement physique et d’infrastructure matérielle ;     • Un certificat « hébergeur infogéreur » pour les activités de mise à disposition d’infrastructure virtuelle, de mise à disposition de plateforme logicielle, d’administration/exploitation et de sauvegarde externalisée .     Le saviez-vous ?      Docaposte héberge 45 millions de dossiers médicaux, ce qui en fait le premier hébergeur de données de santé en France. Docaposte est certifié HDS par l’Agence du Numérique en Santé, et son périmètre de certification concerne les 6 niveaux d’activités qui couvrent l’ensemble de la Tierce Maintenance d’Exploitation (TME) : de la fourniture de data centers à l’exploitation des applications informatiques.     Pour en savoir plus sur la certification HDS : https://www.docaposte.com/solutions/stockage-et-hebergement     Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter !  👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic     #Podcast #CultureNumérique #HDS  #santé
[D.clic] Plateforme numérique
22-06-2023
[D.clic] Plateforme numérique
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Aujourd'hui, on vous parle des plateformes numériques. Que vous soyez un particulier ou une entreprise, vous en utilisez régulièrement, sans forcément mettre un nom dessus. Ces plateformes sont les intermédiaires entre les offres et les demandeurs de services et de solutions et peuvent concerner différents secteurs : communication, services courants de consommation, santé, paiement digital, etc. Mais qu’est-ce qu’une plateforme numérique exactement ? On vous explique ! L’expression « plateforme numérique » ou « plateforme digitale » sert à désigner tout lieu d’échanges sécurisés où se rencontrent l’offre et la demande de façon digitale. Une plateforme numérique met ainsi en relation des écosystèmes différents et gère des transactions de  données et de services. Pour  délivrer  le  service  attendu,  les  plateformes  numériques  sont composées  de 3 couches : • Premièrement, une couche transactionnelle pour accéder aux services proposés et les consommer. C’est la couche « front office », c’est-à-dire la partie visible pour les utilisateurs.  • Deuxièmement, une couche d’orchestration qui permet de délivrer les services proposés. Il s’agit du BPM, pour « Business Process Management », qui permet d’orchestrer les différentes fonctionnalités nécessaires au bon fonctionnement de la plateforme. Cette couche permet également d’interconnecter de façon sécurisée des données issues de différents univers, particuliers ou professionnels. • Troisièmement, une couche technique qui permet d’héberger et donner la puissance, la sécurité et l’agilité nécessaire à plateforme grâce à des espaces de type cloud. Le saviez-vous ?  Docaposte conçoit, développe, héberge et exploite des plateformes numériques sécurisées, et intervient sur tout le cycle de vie d’une plateforme, de sa conception à son maintien en conditions opérationnelles par ses propres équipes, jusqu’à la délégation de services, grâce à sa maîtrise de bout en bout.  Référent de la confiance numérique, Docaposte met ainsi à disposition de ses clients des plateformes adaptées à leurs attentes spécifiques et capables de gérer des données sensibles. Pour en savoir plus : https://www.docaposte.com/solutions/infrastructures-souveraines-de-confiance  Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic  #Podcast #CultureNumérique #PlateformeNumérique
[D.clic] Informatique quantique
13-07-2023
[D.clic] Informatique quantique
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Aujourd'hui, on vous parle de l’informatique quantique. Cette technologie est arrivée dans les années 90 avec la promesse de révolutionner le monde de l'informatique. On vous explique ! L'informatique quantique est une branche de l'informatique qui utilise les propriétés de la physique quantique pour effectuer des calculs. Pour la définir en quelques mots, l’informatique quantique est basée sur des principes tout à fait différents de l’informatique dite « traditionnelle ». La méthodologie actuelle repose sur les lois de l’électricité, alors que pour l’ordinateur quantique ces principes sont basés sur les propriétés de la matière. Pour schématiser, l’ordinateur électrique peut prendre 2 états : 0 ou 1, tandis que l’ordinateur quantique peut prendre simultanément l’état 0 et l’état 1. C’est la base de la physique quantique telle qu’elle a été définie au début des années 1900. Contrairement à l'informatique classique, qui utilise des bits pour stocker des informations, l'informatique quantique utilise des qubits. Cela permet de réaliser des calculs beaucoup plus rapidement que les ordinateurs classiques.  Les capacités de calcul d’une machine quantique sont donc bien supérieures à celles de l’ordinateur électrique. Le saviez-vous ?  L’informatique quantique est une discipline en pleine effervescence qui nourrit beaucoup d’attentes et a de nombreuses applications potentielles, notamment dans les domaines de la cryptographie, de la simulation, de la recherche de nouveaux matériaux ou encore de nouveaux médicaments. Toutes ces recherches demandent énormément de ressources de calcul, or, les gains de temps que les chercheurs prévoient grâce à l'informatique quantique sont phénoménaux. Il s'agit d'être potentiellement capable de calculer, en quelques minutes seulement, la réponse à des problèmes que les superordinateurs les plus puissants actuellement ne pourraient résoudre en des milliers d'années ! « Quantique : quelles applications pour le futur ? » : pour en savoir plus sur ce sujet, nous vous invitons à voir ou revoir la passionnante conférence de Fanny Bouton, experte et vulgarisatrice du quantique, lors du dernier Master Dev France. Nous vous souhaitons un bel été et nous vous invitons à retrouver nos anciens numéros sur votre plateforme de podcast préférée et sur notre site. A bientôt. Pour en savoir plus : https://www.docaposte.com/blog/article/conference-quantique-applications-futur Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic #Podcast #CultureNumérique #Quantique #InformatiqueQuantique

Season 1

[D.clic] L'UX (User eXperience)
27-04-2022
[D.clic] L'UX (User eXperience)
Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Dans ce nouvel épisode, nous vous parlons de l'UX (User eXperience), un sigle bien connu des designers web. Derrière ces deux lettres se cache l'expérience utilisateur, ou User eXperience dans la langue de Shakespeare.   L’objectif de l’UX est d’améliorer le parcours de l’utilisateur pour le rendre plus instinctif et agréable. L’UX designer travaille à l’étude des attentes et besoins de l’utilisateur, lorsque ce dernier évolue dans un environnement digital ou physique (exemple : parcours d’achat ou de souscription en ligne ou en point de vente). Pour en savoir plus, consultez également notre avis d'expert : https://www.docaposte.com/blog/paroles-experts/ux-ui-design-une-priorite  Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter !  Retrouvez également tous nos épisodes sur notre site : https://www.docaposte.com/blog/podcast/d-clic-les-definitions-essentielles-pour-ouvrir-votre-culture-au-numerique">https://www.docaposte.com/blog/podcast/d-clic-les-definitions-essentielles-pour-ouvrir-votre-culture-au-numerique
[D.clic] L'IA (Intelligence Artificielle)
04-05-2022
[D.clic] L'IA (Intelligence Artificielle)
Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Dans notre nouvel épisode, nous vous parlons de l'IA, intelligence artificielle. Cette expression a fait son apparition en 1956. Près de 70 ans plus tard, l'IA continue à nourrir l'imaginaire, entre craintes et mythes. Pourtant, l'intelligence artificielle fait déjà partie de notre quotidien, et touche des domaines de compétences variés. On vous explique.  Ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler certains traits de l’intelligence humaine. Algorithme : ensemble d’instructions données à une machine ou à un programme informatique pour résoudre méthodiquement un problème. L’algorithme exécute des processus répétitifs, décomposés en étapes ou en tâches. Machine learning : le machine learning est une sous-catégorie de l’intelligence artificielle. C’est un procédé qui permet aux ordinateurs de s’améliorer grâce à l’apprentissage automatisé, de façon à pouvoir réaliser un certain nombre d’opérations très complexes. De grandes entreprises utilisent aujourd’hui le machine learning pour, par exemple, réaliser les meilleures recommandations produit en fonction d’un profil et achats précédents. Deep learning : le deep learning est une partie du machine learning. Le deep learning intègre et analyse une grande quantité d’informations qu’il peut ensuite catégoriser. Cette technologie est basée sur des réseaux de neurones artificiels (en couches) permettant à une machine d’apprendre par elle-même. Elle permet la reconnaissance d’images par exemple. 🎓  En savoir plus sur le pôle Data & IA de Docaposte : https://www.docaposte.com/blog/communique-de-presse/docaposte-cree-un-pole-data-et-ia-reunissant-plus-de-400-experts  Pour en savoir plus, consultez également notre avis d'expert : https://www.docaposte.com/blog/paroles-experts/ux-ui-design-une-priorite">https://www.docaposte.com/blog/paroles-experts/ia-docaposte-ethique-innovation Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter !  Retrouvez également tous nos épisodes sur notre site : https://www.docaposte.com/blog/podcast/d-clic-les-definitions-essentielles-pour-ouvrir-votre-culture-au-numerique">https://www.docaposte.com/blog/podcast/d-clic-les-definitions-essentielles-pour-ouvrir-votre-culture-au-numerique
[D.clic] La blockchain
11-05-2022
[D.clic] La blockchain
Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Aujourd'hui on vous parle de la blockchain, que l'on pourrait traduire en français par "chaine de blocs". La première blockchain est apparue en 2009, et c'est le secteur de la banque / finance qui a ouvert la voie à l'utilisation de cette technologie. Mais en quoi consiste la blockchain exactement ? On vous explique ! La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Elle est la technologie au cœur du Web Décentralisé et de son corollaire, la finance décentralisée. Par extension, une blockchain constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Cette base de données cryptées est sécurisée et distribuée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne. 🎓 En savoir plus : découvrez les usages de la blockchain pour la certification documentaire 👉 https://www.docaposte.com/les-projets-moteurs-de-linnovation  Retrouvez également tous nos épisodes sur notre site : https://www.docaposte.com/blog/podcast/d-clic-les-definitions-essentielles-pour-ouvrir-votre-culture-au-numerique   Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic
[D.clic] L'hébergement de données
18-05-2022
[D.clic] L'hébergement de données
Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire.     Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique.     Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique.     Aujourd’hui, nous vous parlons de l’hébergement des données.     Stockées, explorées, parfois piratées, les données sont devenues une source de convoitise. L’hébergement des données est donc un enjeu majeur pour les entreprises.     Mais de quoi parle-t-on au juste lorsqu’on parle « d’hébergement » ?     On vous explique.     L’hébergement est un espace sur un serveur informatique permettant de stocker des applications, des sites et des données.     Il peut être privé ou public, en Cloud ou sur un serveur local (au sein de l’organisation).  L’hébergement fait l’objet de normes qui permettent de respecter des critères de protection des données (ex. l’hébergement de données de santé).     🎓 Chez Docaposte, nous accompagnons les entreprises au quotidien, en confiance, grâce à une expertise des données sensibles et à nos propres infrastructures souveraines, opérées en France.  Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site. 👉 https://www.docaposte.com/solutions/infrastructures-souveraines-de-confiance">https://www.docaposte.com/solutions/infrastructures-souveraines-de-confiance     Retrouvez également tous nos épisodes sur notre site : https://www.docaposte.com/blog/podcast/d-clic-les-definitions-essentielles-pour-ouvrir-votre-culture-au-numerique     Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter !  👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic">https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic
[D.clic] La GED
25-05-2022
[D.clic] La GED
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique   Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire.   Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique.   Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique.   Aujourd’hui, on vous parle de la GED, Gestion Électronique de Documents. Avec l’essor de la dématérialisation, renforcée par la démocratisation du télétravail, les flux documentaires se digitalisent. De nombreuses entreprises optent pour une solution de GED, qui permet notamment de centraliser et sécuriser leur patrimoine documentaire.   On vous explique.   La Gestion Électronique de Documents est un système permettant d’optimiser la gestion et l’exploitation de documents par des moyens électroniques. La GED permet des opérations et actions destinées à traiter et à exploiter les documents, par exemple la capture, l’acquisition, la validation, la diffusion, le classement le travail collaboratif, l’indexation, etc. L’archivage électronique complète une GED en assurant la valeur probatoire des documents.   🎓 Chez Docaposte, nous accompagnons les entreprises au quotidien, en confiance, grâce à une expertise des données sensibles et à nos propres infrastructures souveraines, opérées en France. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site.  👉 https://www.docaposte.com/blog/paroles-experts/ged-gec-docaposte    Retrouvez également tous nos épisodes sur notre site : https://www.docaposte.com/blog/podcast/d-clic-les-definitions-essentielles-pour-ouvrir-votre-culture-au-numerique    Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic
[D.clic] Le KYC
01-06-2022
[D.clic] Le KYC
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Aujourd’hui, nous vous parlons du KYC (« Know Your Customer »), que l’on peut traduire littéralement par : « Connaissez votre client ». Le KYC répond à la fois à des enjeux de connaissance client et de conformité réglementaire. Tout établissement gérant des flux financiers dans l’Union européenne doit en effet répondre à cette obligation légale qui vise à sécuriser ces flux.   On vous explique. Know Your Customer est le nom donné au processus permettant de vérifier l’identité des clients d’une entreprise. Le terme est également utilisé pour faire référence à la réglementation bancaire qui régit ces activités pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (LCB-FT). Être KYC compliant nécessite de mettre en place des protocoles, des savoir-faire humains et des technologies en fonction du Profil Risque Client qui puissent sécuriser l’authentification et l’identification, dès l’entrée en relation (onboarding) et tout au long du cycle de vie du client. Ce processus se fait par la collecte et l’analyse de données, la vérification de la présence sur les listes (à l’exemple de celle des personnes politiquement exposées), l’analyse du comportement et des transactions, etc. 🎓 Le KYC est donc un processus stratégique pour lutter contre la fraude. Pour en savoir plus et découvrir comment il peut servir votre efficacité opérationnelle  👉 https://www.docaposte.com/solutions/kyc-et-lutte-anti-fraude  Retrouvez également tous nos épisodes sur notre site : https://www.docaposte.com/blog/podcast/d-clic-les-definitions-essentielles-pour-ouvrir-votre-culture-au-numerique   Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic
[D.clic] Le RGPD
09-06-2022
[D.clic] Le RGPD
D.Clic : Les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique Chez Docaposte, nous avons pour mission de rendre l’avenir plus simple pour nos clients, en confiance. Nous nous positionnons en partenaire de leur transformation numérique et leur proposons le meilleur de nos expertises et savoir-faire. Pour cela, il est important que nous maîtrisions toutes et tous le même langage et les mêmes bases de la culture numérique. Conçu comme un dictionnaire, « D.Clic, les définitions essentielles pour ouvrir votre culture au numérique » regroupe les notions nécessaires pour une première approche du monde du numérique. Aujourd’hui, on vous parle du RGPD, Règlement Général sur la Protection des Données. Toutes les organisations présentes sur le sol de l’Union européenne sont tenues de respecter ce règlement, quels que soient leur taille et leur domaine d’activité et qu’elles agissent en BtoB ou en BtoC.   On vous explique. Depuis le 25 mai 2018, le RGPD encadre le traitement des données personnelles sur le territoire de l’Union Européenne. Ce nouveau règlement européen s’inscrit dans la continuité de la Loi française Informatique et Libertés de 1978 et renforce le contrôle par les citoyens de l’utilisation qui peut être faite des données les concernant. 🎓 En cas de manquement ou d’absence de mise en conformité vis-à-vis de cette règlementation, les entreprises encourent des risques en termes juridiques, financiers, commerciaux, mais aussi en termes d’image. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre site 👉 https://www.docaposte.com/solutions/conformite-rgpd  Retrouvez également tous nos épisodes sur notre site : https://www.docaposte.com/blog/podcast/d-clic-les-definitions-essentielles-pour-ouvrir-votre-culture-au-numerique  Si vous aimez ce podcast, n’hésitez pas à vous y abonner, à nous le dire en commentaire, et à mettre un like, un petit pouce ou un petit cœur selon la plateforme que vous utilisez pour nous écouter ! 👉 https://smartlink.ausha.co/docaposte-dclic